Plage Troia

Aller à la plage depuis Lisbonne

Habiter à Lisbonne, c’est avant tout bénéficier d’un fantastique cadre de vie : ville à taille humaine, bonne gastronomie, soleil, températures clémentes et surtout avoir l’avantage d’aller à la plage toute l’année. Oui, je me sens réellement privilégiée quand je peux poser ma serviette dès les premiers beaux jours (à partir d’avril voire mars jusqu’à fin septembre ou même octobre) et poster une photo sur facebook pour faire enrager amis et connaissances. En revanche, la capitale portugaise ne possède pas à proprement parler de plages mais ne vous inquiétez pas, les plus proches se trouvent à moins de 30 min. en train du centre-ville de Lisbonne. Oui, n’ayant pas de voiture, je me déplace uniquement en transport en commun mais heureusement, le choix est conséquent et les plages faciles d’accès comme nous le verrons dans la suite de cet article.

Mais avant tout, quelques infos utiles. Pour une belle journée bronzette, les doigts de pied en éventail, il faut un minimum de préparation. Premièrement, vérifier la météo et l’indice UV pour éviter le teint rouge écrevisse. Ensuite, que vous soyez un adepte de la trempette jusqu’à la taille, nageur olympique ou surfeur, il est bon de connaître l’état de la mer et la température de l’eau. On peut aussi contrôler la qualité de l’eau et connaître les plages avec pavillon bleu. Enfin, pour les amateurs de coquillages, il est important de vérifier qu’ils sont sans danger pour notre estomac.

Dans cet article, nous commencerons par les plages de la ligne de Cascais. Ensuite, nous traverserons le Tage en direction du sud, pour aller à la Costa da Caparica et à la Serra da Arrábida. Enfin, nous terminerons notre tour du littoral par Tróia. Vamos à praia!

Les plages de la ligne de Cascais

Plage Carcavelos
Plage de Carcavelos

Les plages les plus proches de Lisbonne sont celles dites de la ligne de Cascais. A cet endroit, la côte est totalement urbanisée avec beaucoup de trafic routier donc oubliez la tranquilité et le nudisme. D’autre part, ces plages sont très fréquentées surtout le week-end et en haute saison. En revanche, il est très facile de s’y rendre. En effet, il vous suffira de prendre le train CP à la gare Cais do Sodré et à la descente, vous aurez pratiquement les pieds dans l’eau.  La plage de Carcavelos est la plus grande de la ligne, l’inconvénient est qu’elle est à 20 min à pied de la gare du même nom. Tamariz (gare Estoril) et les plages de Cascais ont plus de charme mais sont beaucoup plus petites. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites internet de Cascais et Oeiras.

Plages ligne de Cascais

D’autre part, CP propose un « bilhete praia » qui pour 12€, vous permet de voyager en illimité sur la ligne de Cascais pendant 7 jours consécutifs à compter du jour d’achat (disponible du 13 mai au 30 septembre). C’est un billet individuel que vous pourrez charger sur une carte Viva Viagem au guichet ou aux machines automatiques de CP. Autant dire que c’est super, ultra avantageux car si on fait un petit calcul rapide :

  • Praia de Carcavelos : tarif normal: voyage à l’unité (3 zones) : 1,85€. Pour 7 jours aller-retour : 1,85x2x7=25,90€.
  • Cascais : tarif normal : voyage à l’unité (4 zones) : 2,15€. Pour 7 jours aller-retour : 2,15x2x7=30,10€

A noter que Caxias est aussi une plage.

Plage Cascais
Une des plages de Cascais

Costa da Caparica

Costa da Caparica
Costa da Caparica, partie nord, vue du ciel. By Hansueli Krapf [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Traversons le Tage pour aller sur la « Costa da Caparica », qui s’étend de Trafaria jusqu’au Cap Espichel. Sur cette côte, de belles et grandes plages de sable blanc. Egalement très fréquentées, elles ont l’avantage d’offrir beaucoup plus d’espace que celles de la ligne de Cascais. Dans la partie nord plus urbanisée, la construction immobilière sauvage a définitivement défiguré le paysage côtier. Plus au sud, l’environnement a été plus ou moins préservé, gardant un aspect sauvage.

Les plages de la ville de Costa da Caparica

Pour se rendre aux plages de la ville Costa da Caparica qui se trouve au nord de la côte, le plus simple est de prendre le bus  TST nº161 qui part de la place Roma Areeiro. Descendre au terminus, 10 min. à pied et à vous les bains de soleil. L’inconvénient de cette ligne, beaucoup de monde le week-end sans oublier les bouchons sur le pont 25 Avril. L’autre solution est de prendre le train Fertagus (et on évite ainsi d’être bloqué sur le pont), descendre à la gare Pragal et ensuite prendre le bus TST nº124 jusqu’au terminus. Ces plages sont sympas mais le cadre est pour le moins monstrueux et malheureusement Costa da Caparica est l’exemple typique du carnage urbain et architectural de la côte maritime à coup de barres d’immeubles.

Plage de Fonte da Telha

Plage Fonte da Telha
Plage de Fonte da Telha

Donc, je vais vous révéler mon petit coin de paradis, Fonte da Telha, une plage que j’ai découverte grâce à une amie (merci Tina!). Il est vrai que ces dernières années, elle a gagné en popularité mais reste familiale. Le plus surprenant est qu’il subsiste encore quelques bâteaux de pêche qui vendent leurs prises encore frétillantes, directement sur la plage, accompagnés par le cri des mouettes. Pour se rendre à Fonte da Telha, prendre le train Fertagus et descendre à la gare de Pragal. Ensuite, monter dans le bus TST nº127 et vous arrivez directement à la plage (terminus).

Serra da Arrábida

Portinho da Arrábida
Portinho da Arrábida

Continuons notre périple vers le sud pour nous rendre à la Serra d’Arrábida. Difficiles d’accès, les plages de la Serra sont paradisiaques, eaux turquoises et cristallines serties dans un écrin de verdure. Bref, un vrai paysage de carte postale. La pittoresque plage de Portinho d’Arrábida est la plus fréquentée (accès en voiture et stationnement payant durant la saison estivale) et malheureusement, n’est desservie par aucune ligne de bus. Mais tout n’est pas perdu, à défaut de Portinho, je vous propose la plage de Figueirinha qui est plutôt sympa avec des eaux tout aussi transparentes. Pour s’y rendre, prendre le train Fertagus jusqu’à Setúbal et ensuite le bus TST nº723. A noter que cette ligne ne fonctionne qu’en saison estivale.

Plages de la Serra da Arrábida
Plages de la Serra da Arrábida

Plage de Tróia

Plage Tróia
Péninsule de Tróia. Diego Delso [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Descendons plus au sud pour nous rendre en Alentejo, plus exactement à Tróia, situé à l’extrémité nord de la plus belle et plus grande plage du Portugal. Pour vous, 18 Km de sable fin et un décor de rêve où l’océan et le ciel se confondent dans un camaieu azur. Pour mériter cet eldorado, compter 1h30 l’aller en transport en commun. Oui, c’est loin, mais quelle récompense à l’arrivée. Il vous suffira de vous détendre sous la chaleur, souvent cuisante, du soleil et de fermer les yeux tout en vous berçant du bruit des vagues. Donc pour aller à Tróia, prendre le train Fertagus jusqu’à Setúbal  (1h) ensuite compter 15 min à pied pour vous rendre au port. Enfin, prendre le ferry, plus exactement un catamaran qui vous conduira directement à destination (15 min la traversée et avec un peu de chance, vous apercevrez quelques dauphins). A noter qu’à la pointe de la péninsule de Tróia, vous aurez une magnifique vue sur une sublime cimenterie qui se trouve de l’autre côté de l’embouchure du Sado, bien sûr, c’est ironique! 😉

Votre commentaire