Mafra

Mafra, symbole de grandeur et puissance portugaise

Aujourd’hui, nous allons visiter le Palais National de Mafra, un des monuments les plus imposants de la péninsule ibérique. Situé à seulement 45 min de Lisbonne, ce gigantesque palais-monastère-basilique-bibliothèque vous fera prendre conscience que si à présent, le Portugal est considéré comme un pays mineur; au 18ème siècle, c’était un empire où l’or du Brésil coulait à flots. Après une rapide présentation historique, nous explorerons en détail le Palais de Mafra pour finir avec quelques suggestions et infos utiles. Comptez une journée complète pour cette visite en comptant l’aller-retour entre Lisbonne et Mafra et le déjeuner.

Histoire de Mafra

Ce qui au début devait être un modeste monastère pour 13 moines, devint un monument pharaonique de style baroque sous l’égide du roi D. João V et surtout grâce à l’or venant du Brésil. Sur le chantier qui commença en 1713, plus de 45 000 ouvriers travaillèrent à la construction de l’édifice. La basilique fut consacrée en 1730 mais les travaux continuèrent jusqu’en 1744. Occupant une surface d’environ 4 ha et comprenant plus de 1200 pièces, ce monument se compose d’un monastère, d’un palais, d’une bibliothèque et d’une basilique. Symbole du pouvoir absolu et divin du roi D. João V, le palais de Mafra présente quelques similitudes avec l’Escurial, son cousin espagnol. Mais n’allez pas dire que c’est une copie ! Le palais ne fût jamais utilisé comme résidence permanente mais plutôt pour des courts séjours de la famille royale. A partir de 1910, début de la 1ère République, l’édifice fut transformé en musée national.

Visite du Palais National de Mafra

Le monastère

Se trouvant au rez-de-chaussée, il pouvait accueillir jusqu’à 300 moines. En plus des cellules pour le repos des franciscains, le monastère possède une infirmerie pour les soigner et un réfectoire où étaient consommés quelques 120 tonneaux de vins, 70 fûts d’huile d’olive et près de 600 vaches par an. Enfin, un verger et un jardin ont été aménagés pour la culture de fruits et de légumes et distraire nos moines.

La basilique

Située dans l’axe central de cet immense complexe royal, elle a été construite sur le modèle de la basilique Saint-Pierre de Rome. Elle abrite une des plus importantes collections de sculptures baroques hors d’Italie, possède un ensemble de 6 orgues commandés par le roi D. João V ainsi qu’un ensemble de carillons unique au monde.

Basilique de Mafra

Le palais

Les étages nobles ainsi que les deux tours situées aux extrémités de l’édifice abritent les appartements royaux. Une longue galerie de 232m  reliant ces deux tourelles servait de promenade pour la cour avec comme décor l’immense ciel bleu et l’océan à l’horizon.

La bibliothèque

Je dirais que c’est une des bibliothèques les plus impressionnantes que j’ai visitée jusqu’à présent. La vénérable atmosphère qui se dégage du lieu nous impose le silence et l’on ne peut qu’être coi devant l’immensité de cette salle qui abrite le savoir du 18ème siècle. Parmi les 36 000 livres qui composent cette exceptionnelle collection, on trouvera une édition de la première encyclopédie de Diderot et d’Alembert ainsi qu’un exemplaire de « Chroniques de Nuremberg »(1493) écrite par Hartmann Schedel.

Bibliothèque de Mafra

Infos utiles

Pour aller à Mafra, le plus simple est de prendre le bus qui relie Lisbonne à Ericeira de la compagnie Mafrense. Le billet s’achète directement au chauffeur, il suffit d’annoncer sa destination et le coût est de 7,55€ aller-retour. Le départ se fait à la gare routière de Campo Grande (Métro Campo Grande, ligne verte et jaune). Le trajet dure entre 45 min à  1 heure suivant l’horaire.

Arrêt de Bus Mafrense

Comptez entre 1h30 et 2h00 pour visiter le palais. Vous trouverez toutes les infos utiles, prix et horaires d’ouverture sur le site du Musée National de Mafra.

Pour finir, je vous propose deux suggestions :

  • Pour le déjeuner : le restaurant « O Brasão » qui se trouve à 5 min à pied du Palais propose une bonne sélection de plats typiques de la cuisine portugaise à des prix raisonnables. Travessa Manuel Esteves, 7.
  • Après la visite du Palais, vous pouvez vous détendre dans le parc qui se trouve à l’arrière du monument et y admirer de magnifiques paons blancs.

Sources :
Carillons of the Mafra National Palace, Europa Nostra, 28 Février 2014.
Site internet du Palácio Nacional de Mafra.
Guia técnico Mafra, Turismo de Portugal, 2014.

2 réflexions au sujet de « Mafra, symbole de grandeur et puissance portugaise »

Votre commentaire