Manjerico, symbole des Festas de Lisboa

Saint-Antoine – Festas de Lisboa

Saint-Antoine, né à Lisbonne en 1195, tout près de la cathédrale Sé, était un prêtre franciscain, remarquable prédicateur et brillant orateur. Son éloquence était telle que même les poissons s’approchaient du rivage et sortaient la tête hors de l’eau pour l’écouter. D’autre part, il enseigna la théologie dans diverses universités de France et s’installa dans les dernières années de sa vie à Padoue où il meurt en 1231. Il sera canonisé l’année suivante et deviendra un des Saints les plus vénérés au Portugal et particulièrement à Lisbonne. Le jour de la Saint-Antoine, le 13 Juin, est férié dans la capitale et les Festas de Lisboa, lui sont en grande partie dédiées. Même si, pour beaucoup, les fêtes sont devenues aujourd’hui, un commerce juteux, elles permettent, toutefois, de maintenir un ensemble de traditions et de folklore notamment liés au culte de Saint-Antoine.

Mariages de la Saint-Antoine

Les fameux mariages de la Saint-Antoine, une tradition reprise en 1997 par la mairie de Lisbonne, représentent un des évènements les plus romantiques des Festas de Lisboa. Se marier à la Saint-Antoine, c’est la certitude d’avoir un mariage heureux. Le principe, 16 jeunes couples lisboètes sont sélectionnés et leur mariage civil ou religieux est organisé par la ville et diverses marques associées à l’évènement. Sur la page facebook Casamentos de Santo António, vous pouvez faire la connaissance des couples sélectionnés et suivre l’organisation et le déroulement des mariages. Le 12 juin, après les cérémonies civiles et religieuses, réservées à la famille et aux invités, les jeunes mariés défilent dans les rues de Lisbonne et participent au grand spectacle des Marches Populaires sur l’Avenue de la Liberté.

Les autels de Saint-Antoine

La tradition des autels dédiés à Saint-Antoine, remonte au 18ème siècle. Ils étaient généralement faits par des enfants et servaient à récolter de l’argent pour la reconstruction de l’église Saint-Antoine, détruite lors du tremblement de terre de 1755. Depuis, cette tradition perdure sous la forme d’un grand concours où est élu le plus bel autel. Ils sont généralement présentés sous forme d’escalier où Saint-Antoine occupe la marche la plus haute. Ornés de fleurs en papier et de basilic (manjerico), apparaissent aussi divers symboles liés au saint comme les poissons, l’enfant Jésus, les livres ou les fleurs de lys. Le manjerico, plante aromatique, est un symbole fort des Festas de Lisboa. Traditionnellement, on achète un pot que l’on garde jusqu’à l’année suivante. La plante est accompagnée d’un petit poème dédié au saint, à l’amour ou tout simplement aux fêtes et d’un œillet en papier crépon.

Autel de Saint-Antoine. 1953. Photo de Armando Serôdio.  PT/AMLSB/SER/S00084
Autel de Saint-Antoine. 1953. Photo de Armando Serôdio.
PT/AMLSB/SER/S00084

La procession de la Saint-Antoine

Le 13 Juin, jour de la Saint-Antoine, une grande procession est organisée dont l’origine remonte au XVIème siècle. L’église Saint-Antoine, propriété de la municipalité de Lisbonne, marque le point de départ du cortège qui ensuite parcourt quelques rues de l’Alfama pour enfin revenir à l’église.

Photo en Une : Manjericos, photo de José Frades

Votre commentaire