Musée Électricité

Musée de l’Electricité – Tourisme industriel à Lisbonne

Musée de l’Electricité, vestige de la seconde révolution industrielle

[article mis à jour le 10/10/2016] Pendant de nombreuses années, j’ai travaillé dans l’industrie donc les usines, les machines, le bruit, les délais à respecter, ça me connaît. Après plus d’une décennie de bons et loyaux services, j’ai décidé de changer de cap et aujourd’hui, je me contente de faire de temps en temps du tourisme industriel. Vous me direz, mais comment est-ce possible à Lisbonne avec sa merveilleuse lumière et sa douceur de vivre? Certes, à présent, la belle cité portugaise n’a rien à voir avec ces villes manufacturières, tristes et grises. Mais on trouve encore quelques vestiges de la seconde révolution industrielle dont l’ancienne centrale thermoélectrique Tejo qui fonctionna entre 1908 et 1975. La Centrale Tejo a été, durant plusieurs années, la principale source d’électricité de Lisbonne pour ensuite devenir une centrale de réserve en cas de pic de consommation. Depuis 1990, le site a été réhabilité pour devenir le Musée de l’Electricité.

Centrale Tejo dans les annés 1910. Musée de l'Electricité
Centrale Tejo dans les années 1910. Joshua Benoliel. AML PT/AMLSB/JBN/001258

 

Centrale Tejo - Musée de l'Electricité
Centrale Tejo dans les années 50. Kurt Pinto. AML PT/AMLSB/KPI/000011

Visite du Musée de l’Electricité

Ce musée gratuit, l’un des plus incroyables du monde, selon un site de voyages, vous permettra d’explorer les entrailles de la centrale thermoélectrique. Dans les deux premières salles, consacrées aux grandes chaudières et à la machinerie, vous apprendrez tout sur le fonctionnement de la centrale : combustion du charbon pour chauffer de l’eau afin de créer de la vapeur qui fera tourner une turbine couplée à un alternateur et voilà, on obtient du courant continu à haute tension.

Musée de l'Electricité - salle des chaudières
Salle des chaudières
Musée de l'Electricité - Salle des machines
Salle des machines
Musée de l'Electricité - Alternateur
Alternateur

Par ailleurs, vous serez incollable sur les principes de l’électricité à travers une exposition consacrée aux hommes qui ont étudié ce phénomène physique comme André-Marie Ampère, Alessandro Volta ou encore Georg Ohm. A la fin de la visite, petits et grands pourront s’amuser et tester ses connaissances grâce à une série d’ateliers et d’expériences ludiques sur le thème de l’électricité. Pour finir, le musée propose en plus, des expositions temporaires d’art contemporain ou de photographies. Bref, un après-midi bien rempli, idéal pour les enfants ou les jours de pluie et en prime, vous pourrez profiter d’une belle promenade sur les bords du Tage.

Depuis le 30 juin 2016, le Musée de l’Electricité est le MAAT, Musée de l’Art, Architecture et Technologie.

Depuis le 5 octobre 2016, le MAAT se dote d’un tout nouvel édifice dont l’entrée est gratuite jusqu’en mars 2017. Résolument tourné vers le Tage, il offre un magnifique point de vue sur l’estuaire et le pont  du 25 Avril. D’autre part, sa forme particulière toute en courbe, évoque une vague ou l’ondoiement de l’eau, sans oublier le revêtement en céramique, clin d’œil aux azulejos portugais, imitant les écailles d’un poisson. Une véritable réussite architecturale de Amanda Levete, qui sera incontestablement un des ex-libris de Lisbonne.

Nouvel édifice MAAT

L’entrée reste payante pour la Centrale Tejo :

  • Tarif normal : 5€
  • Gratuit pour les moins de 18 ans et les premiers dimanches du mois.

Le Musée est ouvert de 12h à 20h. Fermeture hebdomadaire le mardi

Plus d’informations sur le site officiel du Musée.

Votre commentaire