Mes amis, aujourd’hui, je vous emmène visiter le palais d’Ajuda, une des dernières demeures de la famille royale avant l’instauration de la République. Nous y sommes allés un dimanche matin, profitant ainsi de l’entrée gratuite pour les résidents. Notre visite a été plutôt rapide car je l’avais déjà visité plusieurs fois mais aussi parce que notre crevette ne nous a pas laissé un seul moment de répit. Néanmoins, vous verrez que le palais d’Ajuda vaut le déplacement de par la richesse de son mobilier et de sa décoration. Son autre atout est d’être peu fréquenté par les touristes donc vous pourrez le visiter tranquillement à votre rythme.

Palais Ajuda Pinterest

Histoire du Palais d’Ajuda, une construction chaotique et inachevée

Et comme d’habitude, avant de commencer la visite, je vous propose un petit résumé historique pour en savoir plus sur le palais d’Ajuda.

Un chantier sans cesse interrompu

La construction du palais d’Ajuda débuta en 1796 afin de remplacer le précédent qui fut complètement détruit par un incendie en 1794. Premier coup du sort, en 1807, la famille royale et sa cour fuient les armées napoléoniennes pour le Brésil et en conséquence marque l’arrêt des travaux. Par ailleurs les moyens financiers manquent et même après le retour du roi (du Portugal et pas du Gondor !), le palais n’est pratiquement pas habitable et ne sert que pour les cérémonies protocolaires.

Toutefois, à partir de 1826, quelques membres de la famille s’y installent mais pour peu de temps. En effet, les travaux reprennent et le roi de l’époque, D. Miguel, doit alors s’installer au palais des Necessidades pour ne plus revenir à Ajuda. Par la suite, l’instabilité politique du pays marque en 1833, l’arrêt définitif des travaux et met un point final au projet pharaonique initial. Durant cette période, Ajuda n’a qu’un rôle secondaire et accueille quelques cérémonies officielles.

Fronteira, un palais à visiter absolument !

Centre du pouvoir et cocon familial sous le règne de D. Luís

Néanmoins, avec l’accès au trône de D. Luís I, à partir de 1861, des travaux de réaménagement  furent entrepris afin de recevoir le nouveau roi et son épouse, D. Maria Pia, princesse de Savoie. Pour le palais d’Ajuda, c’est le commencement d’une nouvelle ère, ponctuée de réceptions brillantes, de bals et banquets grandioses et de galas prestigieux. Dans le même temps, le couple y vit son quotidien. D’ailleurs, leurs deux fils y sont nés, D. Carlos et D. Afonso. Avec la mort de D. Luís en 1889, le palais perd de nouveau de son aura pour reprendre des fonctions simplement représentatives.

En 1910, l’instauration de la République ferme les portes du palais royal. Ce n’est qu’à partir de 1968, qu’il ouvrira de nouveau pour cette fois permettre au public d’admirer ses importantes collections d’arts décoratifs. Enfin, depuis 2018, des travaux sont en cours afin de fermer la façade inachevée du palais afin d’y créer un nouvel espace d’exposition qui recevra les joyaux de la couronne portugaise.

Source : Palácio Nacional da Ajuda, livre-guide, édition Scala de 2011.

Notre visite du palais d’Ajuda en famille

Notre crevette avait sauté de joie à l’idée de visiter le palais d’Ajuda qu’elle a entendu parler tant de fois à l’école. Par ailleurs, j’étais aussi contente de le re-visiter pour pouvoir enfin prendre de belles photos et les partager sur le blog. Mais revenons à mon bébé. En ce moment, elle est à fond dans sa période princesse. Donc à la maison c’est Reine des Neiges en boucle (film, musique, livres, coloriages…), un supplice au quotidien. Pourquoi je vous dis ça, eh bien parce que pour elle château = princesse.

Donc, nous voici levés tôt dimanche matin car bien sûr quelqu’un avait trop hâte de sortir et je peux vous dire que ce n’était ni moi ni mon compagnon ! Et bien sûr, nous sommes arrivés avant l’heure d’ouverture et nous avons dû subir la question à répétition : « quand est-ce que ça ouvre? » pendant un quart d’heure. Quand enfin le palais a ouvert ses portes, la petite a parcouru au pas de course les allées de l’antique demeure royale.

Du coup, je n’ai pas eu le temps de me poser pour prendre des photos et celles que j’ai prises en coup de vent étaient toutes floues ! Et à la sortie du palais, notre crevette a râlé car finalement, elle n’a vu ni princesse, ni reine, ni roi et encore moins de prince ! Bref, cette visite qui s’annonçait comme une super sortie fut une déception complète pour notre fille comme pour moi ! Pour se consoler, dès notre arrivée à la maison, on s’est mis devant la Reine des Neiges… Libérée, délivrée, lalalalala…

Un témoin de la vie intime de la famille royale du Portugal

Plus sérieusement, au fil de la visite, vous découvrirez les nombreuses salles du palais, celles servant aux cérémonies officielles et d’autres plus intimes, réservées à la famille royale. Les unes comme les autres sont toutes richement décorées et meublées. Tapisseries, tentures de soie, broderies, dorures, sculptures, bronze, peintures, ivoire, porcelaine, marqueterie, or, cristallerie, argenterie, marbre, etc. Je vous cite là, pèle-mêle, les différents arts décoratifs ainsi que les matériaux précieux représentés dans ces collections.

Toutefois, vous verrez que certaines salles ont bien besoin d’une profonde rénovation. Mais que cela ne vous empêche pas de vous sentir comme transporté dans une autre époque. Les souvenirs et effets personnels de D. Luís et de Dona Maria Pia nous font entrer dans leur vie intime. Et on les imagine très bien, le roi installé à son bureau écrivant une lettre et la reine organisant les préparatifs de la prochaine fête. Sans oublier les petits princes jouant dans le jardin d’hiver.

Avec la construction de la nouvelle aile que accueillera les joyaux de la couronne, une partie des salles est fermée au public, notamment les appartements privés. Mais pas d’inquiétude! Je vous mets quelques photos de mes archives.

Visiter le palais d’Ajuda : informations pratiques

Temps de visite : de 1h30 à 2h en prenant son temps. Les photos sont autorisées sans flash.

Prix et horaires

  • Entrée : 5€. Gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans inclus. Pour les plus de 65 ans, une réduction de 50% sur le prix du billet.
  • Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h00 à 18h00. Fermé le mercredi.

Pour en savoir plus : le site officiel du palais d’Ajuda

Après Ajuda, visitez Belém

Comment se rendre au palais d’Ajuda

Le palais se trouve à Ajuda, un quartier qui se trouve juste à côté de Belém. Depuis le centre-ville vous pouvez prendre le bus 760 ou le tranway 18E.

  • Bus Carris 742 et 760
  • Tramway 18E qui part de Cais do Sodré

Je vous recommande de faire un tour au jardin botanique d’Ajuda (entrée 2€), situé tout près du palais, sur la calçada d’Ajuda, en direction de Belém. L’endroit est calme et constitue la pause idéale avant d’attaquer la course aux monuments à Belém.

Pour résumer ce long article, je vous recommande la visite de ce palais royal qui vaut le détour. Et comme vous avez pu le voir, il y a beaucoup de choses à voir même si certaines salles sont fermées. D’ailleurs, les photos publiées dans cet article ne montrent qu’une toute petite partie des collections.

Et pour conclure, je vous dis au prochain article et n’oubliez pas de donner votre avis en sélectionnant le nombre d’etoiles que vous voulez attribuer, juste en-dessous 🙂

0 commentaires

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.